Accès à mon compte

Les frelons asiatiques

Les frelons asiatiques

Campagne de piégeage du frelon asiatique sur notre commune.

SE PROTEGER DU FRELON ASIATIQUE

Depuis quelques années, le frelon asiatique prolifère dans notre région. Il se distingue de son cousin européen, par sa taille (plus petite), ses pattes jaunes (orange chez le frelon européen) et ses couleurs plus foncées (thorax noir, abdomen foncé avec une strie jaune près du thorax). Le frelon asiatique est peu agressif spontanément. Dès lors que l’on se trouve dans un périmètre à plus de 5 m, il n’y a rien à craindre. Il n’attaque pas s’il ne se sent pas en danger.
En revanche, s’il est dérangé, il protège sa colonie et peut attaquer en groupe et de manière très virulente. Son venin n’est pas particulièrement toxique, mais son aiguillon peut traverser les tissus épais et piquer en profondeur (1 cm) et surtout l’aiguillon peut pulvériser son venin à distance.
Sa piqure est douloureuse mais pas plus dangereuse que celle d’une guêpe ou d’une abeille. A l’exception, bien sur des personnes allergiques.

Afin de s’en protéger, il convient donc, d’adopter un comportement adapté. Le seul moyen aujourd’hui, c’est de repérer les nids le plus tôt possible.
Le nid, en cellulose (mélange de bois, d’eau et de salive), ressemble à du papier mâché. Il est souvent de forme sphérique (ronde à ovale). De la taille d’une orange au printemps, il peut atteindre 80 cm de diamètre à l’automne. On le trouve aujourd’hui, un peu partout : Dans les haies, dans les arbres caduques, persistants, dans les troncs d’arbres, dans le sol, les fossés, les fougères, les ronces, les massifs mais aussi dans les tas de bois, abris de jardin, nichoirs, toits, encadrements de portes, combles, cheminées….)

La Commune de Quévert afin de limiter sa prolifération a mis en place des pièges avec un attractif naturel spécialement formulé pour attirer les frelons asiatiques. Ces pièges sont installés sur le territoire où des nids ont été repéré l'an dernier afin de prévenir la construction des nids primaires d'avril à juillet.

piegefrelon

Vous pouvez vous même fabriquer un piège:
Comment fabriquer son piège:

Versez un appât le plus sélectif possible dans la bouteille par le haut : le but est de piéger autant que possible seulement les frelons asiatiques et surtout pas les abeilles.

L’appât sélectif le plus efficace se compose de :

  • un quart de volume de sirop de grenadine ou de cassis, utilisé pur ;
  • un demi-volume de bière brune ;
  • un quart de volume de vin blanc (qui repousse les abeilles).

Rechargez le piège en appât tous les 15 jours environ.

Note : lorsqu’un ou deux frelons seront pris au piège, ils émettront des signaux de détresse attirant les autres frelons alentour.

echo pub
pub annuaire asso

La lettre électronique