Accès à mon compte

Les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires

La chenille processionnaire du pin, est un redoutable fléau pour les pins....

 

Non seulement, elle peut causer de graves dégâts aux arbres, mais elle est également connue pour son caractère extrêmement urticant, et pour son mode de déplacement en file indienne, d’où elle tire son nom.
Les chenilles mesurent de quelques millimètres à 4 cm selon leur stade de développement.
2 grandes catégories de nuisances sont à constater :
→ Sur les végétaux : Lorsque l’infestation est importante, les chenilles peuvent défolier presque totalement les arbres. Les espèces concernées sont le pin sylvestre, le pin maritime, le pin d’Alep, le pin blanc, le pin noir d’Autriche, le pin laricio et plus rarement, le cèdre.
→ Sur la santé publique : Le contact des chenilles et des nids est très allergisants et les chenilles sont dangereuses même à distance. Les poils sont en effet « éjectables ». Si la chenille est menacée, elle projette ses centaines de milliers de poils urticants longs d’à peine 1mn, qui demeurent en suspension dans l’air et peuvent ainsi être inhalés ou atteindre les yeux et la peau.

La lutte contre ces chenilles peut prendre différentes formes, selon les saisons, en fonction des stades d’évolution de l’insecte, mais Il n’existe aucun moyen de se débarrasser définitivement de ces chenilles. Le traitement est à refaire chaque année.


La commune a fait le choix d’utiliser 2 méthodes écologiques sur les arbres infestés situés sur l’espace public.
→ Le piégeage des processions « éco-piège » qui s’utilise de décembre à avril qui consiste à canaliser les chenilles dans un tuyau lorsqu’elles quittent leur nid d’hiver et descendent les pins pour aller s’enterrer.
→ Les pièges à phéromones sexuelles en juin. Suspendu aux branches basses des pins, il diffuse l’odeur du papillon femelle et attire les papillons males qui finissent par tomber d’épuisement dans le piège.


QUELQUES MESURES DE PREVENTION

→ Si vous constater la présence d’un nid ou d’une procession sur un arbre situé sur le domaine communal, tenez-vous éloigné et prévenez immédiatement les services de la mairie pour qu’ils puissent intervenir.
→ Pour plus de sécurité, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour procéder à la destruction des nids et des chenilles que vous pourriez trouver dans votre jardin.

En tout état de cause :
→ Ne secouer, ni manipulez jamais de nid, occupé ou non (les poils restés dans les nids vides peuvent rester urticants pendant 2 ans), sans prendre les précautions qui s’imposent : masque couvrant les yeux, le nez et la bouche, protection du visage, du cou, des mains, des membres. Attention également aux chenilles en procession ou présente sur les arbres ou à l’intérieur des éco-pièges. L’emploi de botte en caoutchouc est conseillé, parce qu’elles peuvent être rincées afin d’éliminer les poils.
→ Eviter les zones infestées, et ne pas laisser les enfants jouer à proximité des nids ni sous un arbre ayant été infesté depuis moins d’un an.
→ Tondre la pelouse lorsqu’elle est humide (après une averse par exemple).
→ Ne pas faire sécher le linge sous des arbres touchés.
→ Attention également aux animaux. Les chiens, les chats, les chevaux et les moutons sont les plus vulnérables. Le plus important est d’avoir le réflexe de rincer la langue et la cavité buccale à l’aide d’eau et ne surtout pas frotter, ce qui briserait les urticants de la chenille et libérerait ainsi plus de toxines, aggravant l’état de santé de l’animal.

echo pub
pub annuaire asso

La lettre électronique